Logo Essentiel Santé Magazine
Des seniors très connectés aux réalités

Des seniors très connectés aux réalités

Les seniors demeurent des témoins mais aussi des acteurs à part entière des évolutions de la société. S’ils nous offrent un regard bienveillant, ce n’est pas dénué d’inquiétude. Sur de nombreux sujets. Comme en témoigne l’Observatoire de l’âge.

Le monde évolue, et la société avec lui, à un rythme de plus en plus rapide. La 5e vague de « l’Observatoire de l’âge », réalisée en février 2018 par Viavoice pour Harmonie Mutuelle, montre combien les seniors en sont conscients. Des seniors qui ne limitent pas ces évolutions aux seules technologies.

Pour 92 % des Français de plus de 70 ans, le travail a beaucoup changé. Pour 87 %, c’est la famille… Et demain ? Pour les trois quarts, « personne ne connaît encore les technologies et les modes de vie qui existeront dans 20 ans ». Bref, tout change et cela va continuer, voire s’accélérer.

Pour une majorité de seniors, notre société évolue trop vite. Le sentiment de ne plus la comprendre s’installe (59 %). Nostalgie des temps révolus ? Pas vraiment. Fort de leur expérience, ils portent un regard attentif, et pointent les risques pour les générations futures.

 

Adeptes des nouvelles technologies

Les seniors d’aujourd’hui vivent pleinement la modernité. 55 % des seniors utilisent de manière régulière un ordinateur, 38 % le font quotidiennement. Ils perçoivent bien les avantages des nouvelles technologies, comme l’accès à l’information et des échanges simplifiés avec leurs proches. 35 % d’entre eux se sont dotés d’un smartphone et 27 % d’une tablette tactile. Ces outils font donc partie de leur quotidien, et seulement 21 % des Français de plus de 70 ans citent les nouvelles technologies comme source d’inquiétude.

D’ailleurs, 42 % d’entre eux se disent confiants en l’avenir de la médecine grâce au développement de la télémédecine et de la santé connectée. La technologie serait donc source d’espoir. Notons au passage que 73 % pensent également que la recherche médicale progressera plus vite dans les années à venir.

Les inquiétudes sont ailleurs. Témoins d’une génération qui a construit un modèle social basé sur la solidarité, 76 % des seniors s’inquiètent de la montée des conflits et de la violence. De façon générale, pour 66 % d’entre eux, « l’avenir est davantage source d’inquiétudes que d’espoirs ». Quelle planète transmettre ? La question est très présente : 67 % des plus de 70 ans s’inquiètent, pour l’avenir, des risques climatiques et du réchauffement de la planète.

 

L’évolution du travail les inquiète

Loin de l’image d’une « vieillesse » déconnectée de la société et des nouveaux modes de vie, l’Observatoire de l’âge met donc en avant des inquiétudes très concrètes, et très actuelles : le travail, l’environnement, la sécurité, la santé.

Ainsi, les mutations qui affectent nos sociétés rendent l’avenir insaisissable. Particulièrement dans le monde du travail : « Il est plus difficile de trouver un travail aujourd’hui » (86 %) ; « il est plus difficile de le garder » (74 %) ; « il est plus difficile de concilier vie professionnelle et vie personnelle » (58 %).

Le constat est empreint de regrets. Les jeunes générations ont davantage de difficultés qu’ils n’en avaient au même âge, expriment 60 % des personnes interrogées.

 

Témoignage

Marie-Odette, grand-mère connectée

À 84 ans, Marie-Odette est hyperactive. Associations, réunions de tous genres, voyages et découvertes sont au menu de sa vie. Depuis maintenant deux ans, un petit objet lui a donné une nouvelle dimension. Elle manipule au quotidien une tablette connectée à internet. Elle « qui ne comprend rien à tous ces ordinateurs » renforce les liens avec ses petits-enfants qui vivent un peu partout en France, et encore plus loin.

« Au début, c’est un peu compliqué et je ne suis pas très rapide », explique-t-elle. « Mais la vie étant ce qu’elle est, les enfants ayant leurs propres soucis, on ne se réunit pas autant qu’on le voudrait ». Les messages, les photos et les vidéos permettent d’être au courant et de rester dans la confidence. « Ma petite-fille de 12 ans ne passe pas une semaine sans me confier ses petits secrets. Encore plus facilement qu’au téléphone, c’est incroyable… ».

Tout dernièrement, la tablette s’est enrichie d’un module de conversation vidéo. « Il va falloir que je comprenne de nouveaux boutons. Mais l’idée de pouvoir discuter en face en vaut bien la peine… »

  • Jacques Linard
  • Crédit photo : monkeybussinessimages/Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire