Transport aérien et Covid-19 : quelles sont les nouvelles règles ?

Déclarations sur l’honneur, masques, zones interdites… Covid-19 oblige, les règles du transport aérien évoluent. Des mesures à ne pas négliger pour voyager sereinement.

Jeune couple aéroport, masqués

Le transport aérien est soumis à un nouveau décret (2020-860 du 10 juillet 2020) visant à protéger la population contre la propagation du Covid-19. Voici ce qu’il faut savoir pour bien préparer son voyage.

Avant de partir

Vous êtes tenu de fournir une déclaration sur l’honneur à la compagnie aérienne avant votre embarquement. Elle doit attester que vous ne présentez pas de symptômes d’infection au Covid-19. Mais aussi que, durant les quatorze jours précédant le vol, vous n’avez pas été en contact avec une personne testée positive au virus. Vous pouvez contacter l’entreprise de transport aérien dont vous êtes client pour lui demander un modèle de déclaration. En l’absence de ce document, vous ne serez pas autorisé à monter à bord de l’avion.

Les déplacements entre n’importe quelle partie du territoire français et la Guyane, Mayotte, la Polynésie Française, la Nouvelle-Calédonie et Wallis et Futuna sont interdits, sauf motifs impérieux (professionnel, familial, personnel ou relevant d’une urgence liée à la santé). Dans ce cas, une autre attestation vous sera demandée, ainsi que le résultat d’un test de dépistage négatif de moins de 72 heures.

A l’aéroport

Les règles d’hygiène et de distanciation physique en cours dans tous les lieux fermés sont applicables aux aéroports. Ceux-ci mettent du savon et de l’eau et/ou du gel hydroalcoolique à disposition des voyageurs.

Toute personne de 11 ans ou plus doit porter un masque de protection. Il peut toutefois lui être demandé de le retirer momentanément pour contrôler son identité.

L’aéroport, tout comme le transporteur aérien, peut soumettre les clients à des tests de température. En cas de refus, ceux-ci ne pourront embarquer et devront quitter les lieux.

En vol

Dès l’embarquement, le port d’un masque chirurgical à usage unique est obligatoire à partir de 11 ans. Attention, les masques en tissu sont interdits. En fonction de la durée de votre vol, prévoyez plusieurs masques.

Le transporteur aérien veille à la distanciation physique à bord, « dans la mesure du possible », précise le décret.

Des fiches de traçabilité sont distribuées aux passagers. Elles seront recueillies avant le débarquement.

L’aéroport et l’entreprise de transport aérien sont tenus d’informer les passagers des règles en vigueur par des affichages et des annonces sonores. Les compagnies aériennes ont également fait le choix de communiquer en aval. C’est le cas d’Air France, par exemple, avec le Tweet ci-dessous.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Charlotte de L’escale

rédactrice en chef adjointe d'Essentiel Santé Magazine, spécialisée en santé et société.

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.