Le Groupe VYV soutient le déploiement de Mon espace santé

mis en ligne le :

Vous connaissez Mon espace santé qui regroupe vos documents et données de santé ? Il a été mis en place par l’Assurance maladie et le ministère des Solidarités et de la Santé. Le Groupe VYV soutient ce dispositif, découvrez comment.

Mon espace santé

Mon espace santé est un espace numérique accessible à l’ensemble des assurés sociaux. Chacun peut stocker et partager ses données et documents de santé en toute sécurité avec les professionnels et les établissements de santé de son choix. Il contient également une messagerie sécurisée.

Pour un partage fluide et sécurisé des données de santé

Lancé en février 2022, Mon espace santé est le cœur du volet numérique de la stratégie gouvernementale Ma Santé 2022 dédiée à la transformation du système de santé par le numérique. « L’idée est de simplifier à l’extrême les démarches à accomplir pour les professionnels de santé, explique Simon Chancerel, directeur du programme usages en e-santé au Groupe VYV. Dès lors que leur logiciel est conforme aux normes fixées par l’État et que leurs patients sont équipés de leur carte Vitale, le déversement des données dans le dossier médical partagé sera automatique. »

Depuis le 1er février 2022, chaque assuré social peut accéder à son espace santé numérique. Il suffit de l’activer soit à partir d’un courrier électronique de la Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM), soit depuis sa carte Vitale.

Devenir acteur de sa propre santé

Comme le soulignent ses promoteurs, l’Assurance maladie et le ministère des Solidarités et de la Santé, cet espace numérique offre la possibilité aux patients de devenir acteurs de leur propre santé grâce à la vision complète qu’il offre de leur parcours de soins. En outre, les patients gardent le contrôle sur le partage de leurs données de santé en décidant à qui ils souhaitent y donner l’accès. C’est précisément ce qui a conduit le groupe de protection sociale à signer un partenariat avec la délégation ministérielle au Numérique en santé et la CNAM dans le cadre du déploiement de Mon espace santé.

Le Groupe VYV est le premier acteur du secteur assurances-mutuelles à signer un tel partenariat. « Le modèle numérique ne peut que participer à une meilleure gestion du parcours de soins des patients et à une lutte plus efficace contre les déserts médicaux, affirme Simon Chancerel. Mon espace santé défend l’idée d’un modèle de santé éthique, souverain et solidaire. Des valeurs promues par le groupe et par la mutualité en général. » Le Groupe VYV s’implique d’ailleurs depuis plusieurs années dans l’éducation au numérique.

Le groupe accompagne les patients dans l’usage de Mon espace santé

Concrètement, le groupe s’engage à accompagner les 10 millions de personnes que les mutuelles du groupe protègent dans l’usage de Mon espace santé, mais aussi à former ses salariés et ses 33 000 professionnels de santé. Avec ses ambassadeurs du numérique, le groupe participe à certaines étapes du « Tour de France de l’inclusion numérique & Mon espace santé », organisé par la délégation ministérielle au Numérique en santé. Ce programme d’accompagnement des citoyens est dédié à la prise en main de Mon espace santé par les personnes les plus éloignées du numérique. Selon le ministère, en effet, 13 millions de Français éprouvent des difficultés dans leur utilisation des outils numériques.

Concilier éthique et numérique

Entrepreneur du mieux-vivre, le Groupe VYV se mobilise en faveur d’une santé numérique digne de confiance. En 2020, il a initié le programme « Éthique et numérique » afin de faire de l’éthique un axe concret de la stratégie de digitalisation de ses activités. Le groupe entend ainsi contribuer à l’émergence de la confiance dans les outils numériques et investit dans le déploiement d’outils fiables permettant au citoyen d’être acteur de sa santé.

Ainsi, par exemple, il participe aux groupes de travail de la cellule Éthique du numérique du ministère des Solidarités et de la Santé. Par ailleurs, le groupe a publié début 2022 un livre blanc sur cette question, basé sur le contenu des réflexions échangées lors de la journée « Santé connectée, jusqu’où accorder notre confiance ? », qu’il avait organisée fin 2021 en partenariat avec la CNIL.

  • Félix Maréchal
  • Crédit photo : Istock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.