Prévoyance : un quiz pour connaître sa vulnérabilité face aux aléas de la vie

mis en ligne le :

Accident, maladie, décès… ces sujets difficiles sont fréquemment éludés par les Français qui croient être protégés. Harmonie Mutuelle, mutuelle du Groupe VYV, propose donc un quiz sur la prévoyance.

Quiz prévoyance

Souvent mal connue des Français, la prévoyance est la branche de l’assurance qui couvre les aléas de la vie.  Elle permet de maintenir son niveau de vie et celui de sa famille et de bénéficier d’un accompagnement en cas d’accident, de maladie ou encore de décès, par nature imprévisibles. Mais si chacun d’entre nous sait généralement s’il bénéficie d’une complémentaire santé, nous ignorons la plupart du temps si nous sommes couverts en matière de prévoyance et comment. Ainsi, selon l’Observatoire de l’imprévoyance, lancé à l’initiative du Groupe VYV, 24 % des Français se croient protégés sans avoir de contrat prévoyance.

Et 41 % seront confrontés au cours de leur vie à l’un des grands types de risque couverts par la prévoyance : arrêt de travail supérieur à trois mois, perte de revenus liée à un décès, incapacité de travail ou invalidité permanente, perte d’autonomie…

Se protéger pour bénéficier d’un accompagnement financier et psychologique

Harmonie Mutuelle souhaite informer ses adhérents et le grand public des risques auxquels ils sont exposés. La mutuelle propose donc un quiz en huit questions permettant à chacun de connaître sa vulnérabilité face aux conséquences financières des aléas de la vie.

Les conséquences matérielles d’un événement grave peuvent différer selon la situation de chacun. Une famille sera, par exemple, soucieuse de pouvoir continuer à financer les études de ses enfants malgré l’incapacité brutale de l’un des membres du couple à travailler et la baisse de revenus qui en découle. Tandis qu’un jeune homme célibataire, victime d’une maladie ou d’un accident l’empêchant d’avoir une activité professionnelle, sera préoccupé par ses ressources jusqu’à la retraite.

Le questionnaire est donc établi à partir de 5 critères professionnels et familiaux : statut, âge, nombre de personnes à charge, nombre de revenus dans le foyer, montant de l’épargne. Le résultat prend la forme d’une note sur 100. Plus celle-ci est proche de 100, plus l’exposition au risque est importante. L’objectif ? Inciter chacun à ne pas attendre d’être confronté à une situation difficile pour se protéger afin de bénéficier d’un accompagnement (financier, psychologique…).

  • Hélia Chadeffaud
  • Crédit photo : Crédit DR

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.