Logo Essentiel Santé Magazine

Mutuelle

« S’unir pour mieux protéger les adhérents »

« S’unir pour mieux protéger les adhérents »

Le groupe Mgen-Istya-Harmonie, premier groupe de protection sociale mutualiste et solidaire, va voir le jour. Qu’apportera-t-il de plus aux adhérents des mutuelles ?

Deux années se sont écoulées depuis l’annonce de la création du groupe Mgen-Istya-Harmonie. Il verra concrètement le jour le 13 septembre. Interview croisée de Thierry Beaudet (groupe Mgen-Istya) et Joseph Deniaud (groupe Harmonie).

 

Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les raisons qui ont présidé à la création du groupe Mgen-Istya-Harmonie ?

Joseph Deniaud : Nous avons la conviction que les mutations actuelles et à venir sont porteuses de progrès, mais aussi de risques de tensions et de fractures. Le constat d’une société coupée en deux – entre ceux qui voient bien le bénéfice qu’ils peuvent en tirer et ceux qui n’ont plus d’espoir –, nous le ressentons aussi parmi nos adhérents. Ces risques de rupture appellent des solutions nouvelles et un renforcement des solidarités pour préserver la cohésion sociale. C’est pourquoi nous avons décidé de créer un groupe mutualiste puissant, pour imaginer et construire l’avenir d’une protection sociale toujours plus solidaire et qui résiste aux seules logiques marchandes. Ensemble, nous serons des entrepreneurs de la solidarité et du mieux vivre, plus forts et plus utiles encore.

Thierry Beaudet : Tout a en effet commencé par une prise de conscience commune : la nécessité d’aller plus loin pour mieux répondre aux défis qui touchent l’ensemble des Français et qui impactent la vie de nos adhérents. En créant un groupe fort, nous serons en capacité d’investir et d’innover dans nos offres et nos services au bénéfice des adhérents, de proposer des solutions complètes pour mieux les accompagner dans leur parcours de santé et de vie, de favoriser les synergies entre les différentes mutuelles* et nos différents métiers : santé, prévoyance, offre de soins, prévention, épargne retraite… Enfin, nous pourrons influer sur les réglementations et les politiques liées à la protection sociale. Au commencement de ce nouveau quinquennat, la protection sociale, la santé doivent faire partie des priorités politiques. D’autant que la demande de santé, de bien-être, de mieux-vivre n’a jamais été aussi forte, alors même qu’en la matière, les inégalités continuent de croître.

 

Quelles sont les prochaines étapes du processus de création du groupe ?

J. D. : Ces dernières semaines, nous avons travaillé sur le nom et la marque de notre groupe, les éléments réglementaires ou encore l’élaboration d’un budget. Enfin, nous continuons de travailler sur les grands chantiers qu’aura à mener le groupe dès sa création. Ce futur groupe dispose d’ores et déjà d’atouts uniques : notre position de leader en assurance santé, notre connaissance de la gestion des services de soins et d’accompagnement, nos réseaux conventionnés, nos offres d’accompagnement, d’assistance.

T. B. : Le 13 septembre prochain, les délégués des adhérents, réunis en assemblées générales constitutives, voteront la création du groupe, né du rapprochement entre Harmonie, Mgen et Istya. Bien plus qu’un groupe mutualiste, c’est une véritable fabrique de protection sociale collective et d’innovation sociale qui verra le jour. Elle s’appuiera sur ses 7700 élus locaux et militants, ses 2 300 délégués des adhérents dans nos assemblées générales, ses 336 administrateurs et 38 000 salariés au service des 10 millions de personnes protégées directement ou au moyen de ses 68 000 entreprises clientes et 62 accords de branche.

 

Qu’est-ce que la création du premier groupe de protection sociale mutualiste et solidaire apportera aux adhérents des mutuelles ?

J. D. : Notre ambition est d’accompagner nos adhérents tout au long de la vie, avec une attention particulière lors des moments difficiles. Nos adhérents dans toute leur diversité ! Les travailleurs bien sûr : salariés du secteur privé, agents de la Fonction publique, artisans, commerçants et professions libérales, agriculteurs… Mais aussi leurs familles qui doivent tout autant bénéficier de notre attention et de notre protection. Les jeunes, les étudiants doivent bénéficier d’un accompagnement spécifique. Les populations fragilisées doivent bénéficier des mêmes droits en matière d’accès aux soins et à la protection sociale. Les retraités, les personnes âgées, dont les besoins évoluent et avec lesquels la solidarité est et doit rester au cœur du contrat social. Grâce au Groupe, la proximité avec nos adhérents sera renforcée : nous serons en mesure de proposer à chacun un accompagnement plus personnalisé, cohérent et global.

T. B. : Ensemble, on est aussi plus puissant ! Et ce sont d’abord nos adhérents et nos clients qui doivent ressentir la valeur positive des offres proposées par le groupe, leur utilité au long cours. Le groupe portera un nouveau mutualisme, capable d’agir de manière efficace grâce à ses réseaux, ses agences, etc., inventive grâce à sa nouvelle capacité d’investissement dans les nouvelles technologies, et performante grâce à la mise en commun des moyens des 14 mutuelles et groupements*. Et c’est justement en étant à la fois puissants pour tous et proches de chacun que nous répondrons efficacement aux attentes et aux besoins des adhérents.

* MGEN, Harmonie Mutuelle, Harmonie Fonction Publique, Mutuelle Mare-Gaillard, Mutuelle Nationale Territoriale (MNT), Mutuelle Générale des Finances (MGEFI), Mutuelle des Affaires Etrangères et Européennes (MAEE), Pavillon Prévoyance, Agrume, Harmonie Services Mutualistes (HSM), Mutuelle d’Action Sociale des Finances Publiques (MASFIP), Mutuelle Des Douanes, Mutuelle de l’Insee, Union Mutualiste Retraite

  • Jean Chezaubernard
  • Crédit photo : bowie15/Istockphotos

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire