Élections présidentielles de 2022 : replacer la santé au cœur du débat

mis en ligne le :

La Mutualité française renouvelle le dispositif qui avait permis d’enrichir le débat autour de la santé et de la protection sociale lors de la campagne présidentielle de 2017. D’utilité publique, cette initiative entend mobiliser plus largement, au-delà des experts, les citoyens qui viennent de traverser une crise sanitaire inédite.

Place de la santé mutualité française

Depuis plusieurs années sous tension, notre système de santé et de protection sociale a été mis à rude épreuve par la pandémie de Covid-19. Cette expérience collective a laissé des traces et pose aujourd’hui de nouvelles questions dont devraient s’emparer les candidats à l’élection présidentielle de 2022.

« Pourtant, déplore François Rauch, directeur de la communication de la Mutualité française*, personne n’en parle. Comme en 2017, mais de manière plus étonnante encore après la crise sanitaire, les problèmes que rencontrent les Français au quotidien en matière de santé sont ignorés par les candidats et c’est pour replacer ces questions au cœur du débat que nous avons réédité le dispositif « Place de la santé », mis en place il y a 5 ans. »

Faire émerger le sujet de la santé dans le débat électoral

Depuis le mois d’octobre 2021, placedelasante.fr est donc à nouveau en ligne. Le site permet d’alimenter le débat et de l’éclairer par un chiffrage des programmes mais aussi grâce aux contributions de think tanks partenaires de la Mutualité française (la Fondapol, la Fondation Jean-Jaurès et Terra Nova), d’associations, d’organisation syndicales ou d’experts de la société civile.

Cette année, le site s’enrichit d’une nouvelle rubrique de factchecking pour vérifier les assertions des équipes de campagne. Chaque semaine, les « bons » chiffres sont proposés et les idées reçues sur la santé et la protection sociale sont déconstruites. Les équipes ont déjà eu l’occasion de se pencher sur la réalité de l’aide médicale d’État (AME) ou de la fermeture de lits d’hospitalisation. Deux sujets qui faisaient l’objet de présentations confuses et parfois outrancières.

« En détaillant le dispositif AME et en présentant un bilan quant à l’ouverture de lits de réanimations, il s’agit d’apporter un éclairage objectif et en aucun cas de prendre parti », insiste François Rauch.

Un dispositif efficace et utile

En attendant que les propositions des candidats arrivent enfin et donnent plus de grain à moudre aux équipes de fact-checking, le site permet de replacer le sujet santé/protection sociale au cœur du débat, contestant ainsi l’idée que les Français ne s’y intéresseraient pas… ou moins qu’à l’immigration. En 2017, il avait attiré un peu plus de 500 000 visiteurs.

Les nombreuses contributions recueillies sur placedelasante.fr permettront également d’animer le grand oral des candidats à la présidentielle qui sera organisé au Palais Brongniart, le 1er mars 2022.

« C’est un outil utile dont les candidats peuvent s’emparer, explique le directeur de la communication de la Mutualité française. Il rappelle ainsi qu’en 2017 il avait permis au candidat Macron d’avancer l’idée du 100 % santé ou que l’ancien premier ministre François Fillon avait pu reformuler une proposition jugée inégalitaire et qui visait à concentrer les remboursements de l’Assurance Maladie sur les gros risques (comme les maladies chroniques) tandis que complémentaires santé se chargeaient du petit risque (rhume, par exemple).

Écouter le besoin de solidarité des citoyens

Après la crise du Covid, le dispositif entend également donner davantage la parole aux Français. Il intègre ainsi cette année une convention citoyenne consacrée à la solidarité et l’entraide à laquelle participent, depuis octobre, 70 citoyens tirés au sort de manière représentative par l’institut Harris Interactive. « La solidarité et l’entraide, qui font partie de l’ADN des mutuelles, ont été mis en lumière par la crise qui en a souligné la puissance – à travers les milliers d’initiatives individuelles, associatives, locales ou nationales – mais aussi les limites. Il était important d’en réinterroger les principes et les modalités », explique François Rauch.

Après 3 sessions de travail, les participants émettront, le 1er décembre 2021, un avis sur le besoin de solidarité et d’entraide, la manière de les consolider et de les faire mieux vivre au quotidien, hors crise sanitaire…

Comment participer au débat ?

Chacun peut encore apporter sa pierre à l’édifice. Une page du site placedelasante.fr est en effet dédiée au recueil de témoignages sur le rapport que chacun entretient avec la santé et la protection sociale. « Plus de 7 millions de Français vivent dans un désert médical, beaucoup n’ont pas accès aux spécialistes dans un temps raisonnable et/ou sont confrontés à la perte d’autonomie… autant de thèmes sur lesquels tout un chacun peut avoir un point de vue intéressant », estime François Rauch.

Ces contributions, au même titre que celles des experts, nourriront les débats pendant la période électorale mais aussi au-delà, au sein des mutuelles dans leur approche de la couverture santé ou de l’accompagnement des soins… Et elles seront évidemment au cœur des réflexions du Congrès annuel de la Mutualité française qui se tiendra en septembre 2022 à Marseille.

* La Fédération nationale de la Mutualité Française (FNMF) est le porte-parole des mutuelles et des unions mutualistes qui la composent. Elle assure la promotion de leurs activités et de leurs idées auprès des pouvoirs publics, des institutions et de tous les acteurs de la santé et de la protection sociale.

  • Yann Cabaret
  • Crédit photo : Mutualité française

Un commentaire pour cet article

  1. RACHEL

    Evidemment que la SANTE est un sujet MAJEUR !!!
    Il suffit de voir l’état des hôpitaux publics et le surmenage des personnels.
    L’éducation, le pouvoir d’achat et les enjeux climatiques sont aussi très importants; au lieu de se focaliser sur les migrants. Les français ont-ils oublié qu’ils sont allés chercher cette main d’oeuvre, il y a quelques années.
    Il serait temps d’ouvrir les yeux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.