Déserts médicaux : une maison de santé « éclatée » sur le plateau de Millevaches

Le réseau MilleSoins a vu le jour il y a une dizaine d’années dans le Limousin. Les professionnels de santé travaillent ensemble avec un logiciel commun. Une sorte de maison de santé virtuelle.

Médecin en consultation

Douze habitants au km2 sur plusieurs départements de moyenne montagne. Bienvenue sur le Plateau de Millevaches. Un décor pas forcément vendeur pour de jeunes médecins. « Quand la démographie médicale a commencé à baisser, on a réfléchi à la création d’une maison de santé mais la dispersion des habitants est telle sur le territoire que ce n’était pas pertinent », explique le Dr Daniel Buchon, médecin généraliste à Bugeat, en Corrèze.

Les médecins déjà présents sur ce territoire ont donc décidé de garder les sites de soins existants et d’en créer quelques autres. Ce qui a donné naissance au réseau MilleSoins, une maison de santé « éclatée » sur l’ensemble du territoire. Les médecins ont une activité multi-sites : un jour en Corrèze, le lendemain dans la Creuse, avec le même logiciel de soins et un secrétariat téléphonique commun.

Travailler avec d’autres professionnels de santé

« Ce système a permis d’attirer des jeunes. Deux anciens stagiaires sont venus s’installer. C’est un territoire très rural qui le rend attractif par sa nature et sa qualité de vie. Et puis ces jeunes médecins ont été intéressés par notre méthode de travail. On peut travailler à temps partiel. Car le fait de mettre sa plaque, d’attendre le patient et de travailler 70 heures par semaine, ça ne les intéresse plus. Il faut varier les activités et c’est ce que nous arrivons à faire avec notre système », se réjouit le Dr Daniel Buchon.

La collaboration avec d’autres professionnels de santé comme les pharmaciens, les kinésithérapeutes, les infirmiers, les pédicures, les psychologues… est aussi un point d’attractivité important. « On organise régulièrement des réunions de concertation. C’est un cocon dans lequel les jeunes se sentent à l’aise, cela ressemble à ce que l’on peut faire à l’hôpital mais là c’est en ambulatoire », précise le Dr Buchon.

Ce système rassure également le patient qui peut avoir rendez-vous chez un médecin généraliste dans un délai raisonnable.

Développer la télémédecine

Autre atout : le label universitaire obtenu l’an dernier. Les professionnels de santé pratiquent des travaux de recherche et travaillent en collaboration avec la Faculté de médecine de Limoges. « Je n’ai qu’un seul regret : ne pas avoir créé cette maison de santé avant. J’exerce depuis un peu plus de 40 ans, seul en cabinet. Je cherchais une solution pour varier mon activité et avoir des contacts pour faire un travail collaboratif. C’est vraiment intéressant. On a tous les mêmes objectifs et le même projet de santé. Le système de maison de santé a un grand avenir, notamment en milieu rural », conclut le Dr Buchon.

Le réseau MilleSoins ne compte pas s’arrêter en si bon chemin et espère bien se développer en travaillant avec les hôpitaux et les EHPAD de la région. Sans oublier un projet de télémédecine dans les domaines, entre autres, de la chirurgie dentaire et de la psychiatrie.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Cécile Fratellini

rédactrice en chef adjointe d’Essentiel Santé Magazine, spécialisée dans les sujets relatifs à la santé (handicap, prévention, maladies…)

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.