Logo Essentiel Santé Magazine

Où se situent les déserts médicaux français ?

Les médecins généralistes libéraux sont de moins en moins nombreux. Le Conseil national de l’Ordre des médecins identifie les « territoires potentiellement en danger » en matière d’accès aux soins.

Développement des maisons de santé, de la télémédecine, révision des aides financières… Le Premier ministre Édouard Philippe et la ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn ont présenté un nouveau plan de lutte contre les déserts médicaux le 13 octobre. Et pour cause : ces 10 dernières années, le nombre de médecins généralistes libéraux en activité régulière a baissé de 9,1 % en France. C’est ce que montre l’édition 2017 des atlas de la démographie médicale publiée par le Conseil national de l’Ordre des médecins (Cnom).

La tendance – qui ne serait pas prête de s’inverser – n’est pas l’apanage des territoires ruraux. Elle affecte 93 départements sur les 101 que compte la France. Et Paris est le 2e département à enregistrer la plus forte baisse (- 25 %) du nombre de médecins généralistes en activité.

 

Graphique 1 : Nombre de médecins généralistes en activité régulière – de l’observé à l’attendu
Graphique 1 : Nombre de médecins généralistes en activité régulière – de l’observé à l’attendu (source Cnom : Atlas 2017)

 

Des inégalités qui en cachent d’autres

 

Graphique 2 : Variation des effectifs des médecins généralistes en activité régulière à l’échelle régionale (2010/2017)
Graphique 2 : Variation des effectifs des médecins généralistes en activité régulière à l’échelle régionale (2010/2017) (source Cnom : Atlas 2017)

Sur les 18 régions françaises, seuls les Pays de la Loire et l’Outre-mer enregistrent une hausse du nombre de médecins généralistes. Avec une baisse de 30 % entre 2007 et 2017, c’est la Bretagne qui connaît la situation la plus alarmante. Cette région compte ainsi 158 communes sans médecin généraliste : 63 dans les Côtes d’Armor (40 % des communes du département), 24 dans le Finistère (15 %) ou encore 19 en Ille-et-Vilaine (12 %).

Ces chiffres sont d’autant plus préoccupants si on les compare à ceux de l’évolution de la population. En effet, dans 45 départements, alors que le nombre de généralistes est en baisse, la population générale est, elle, en augmentation. Autre cas, la Nièvre : le département a subi la plus forte diminution du nombre de médecins généralistes (- 27 % sur 2010-2017), quand le nombre d’habitants âgés de 60 ans et plus a augmenté de manière significative (+ 18 % pour les 60-74 ans). Or cette population est la plus susceptible d’être atteinte de maladies chroniques nécessitant le suivi d’un médecin généraliste.

 

L’accessibilité des soins en question

 

Graphique 3 : Distance d’accès (en km) à un médecin généraliste
Graphique 3 : Distance d’accès (en km) à un médecin généraliste (source Cnom : Atlas 2017)

La baisse du nombre de médecins généralistes pose bien sûr la question de l’accessibilité aux soins, enjeu majeur de santé publique. Ainsi, en moyenne en 2015, les Français devaient parcourir 5,1 km pour consulter un médecin généraliste contre 4,3 km en 2005*. Et c’est beaucoup plus pour certaines communes de Corse et de Mayotte.

En 2012, les Agences régionales de santé (ARS) avaient défini et recensé ces « zones déficitaires », et mis en place des aides à l’installation pour les médecins généralistes. L’Atlas 2017 démontre pourtant que la quasi-totalité des installations des médecins généralistes ont eu lieu en dehors de ces territoires.

* Donnée du système national d’information inter-régimes de l’Assurance maladie (SNIIRAM)

 

Pour en savoir plus

  • Retrouvez l’Atlas 2017 de la démographie médicale de chaque région sur le site du Conseil national de l’Ordre des médecins.
  • Crédit photo : George Rudy / iStock

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Glossaire