Logo Essentiel Santé Magazine
Se faire soigner à l’étranger

Se faire soigner à l’étranger

Se faire soigner à l’étranger, c’est possible. C’est même tentant pour réduire les coûts de traitements qui ne sont pas - ou mal - pris en charge en France. Mais mieux vaut bien préparer son voyage.

Les soins dentaires coûtent très chers ? Les actes de chirurgie esthétique ne sont pas remboursés par l’assurance maladie ? Qu’à cela ne tienne, de plus en plus de patients traversent les frontières pour aller se faire soigner – ou opérer – ailleurs afin de payer moins cher qu’en France. Mais ce n’est pas sans risque. Mieux vaut avoir bien préparé son voyage.

 

Voyage organisé : vente interdite en France

Un package vol + hôtel + couronnes dentaires ? Sur internet, ce type d’offres se multiplie. Des hôtels s’associent à des cliniques privées, des compagnies aériennes proposent des tarifs réduits à ceux qui voyagent pour raison médicale…

Or, il faut savoir qu’en France, les agences de voyages n’ont pas le droit de contribuer à la vente d’actes médicaux. Tout simplement parce qu’elles ne disposent pas d’assurance en responsabilité civile en cas de complications médicales. Seule la vente de séjours de thermalisme ou de thalassothérapie est autorisée.

 

Prudence…

Les offres que l’on trouve sur internet sont donc proposées par des agences étrangères, ou par des entreprises françaises qui ne sont pas des agences de voyage. Mieux vaut donc être extrêmement prudent. Ces sociétés n’offrent en général aucune garantie quant à la qualité des prestations médicales et au suivi postopératoire. Seule compensation en cas de complications nécessitant une hospitalisation d’urgence à votre retour en France : l’assurance maladie prend en charge les soins des assurés et de leurs bénéficiaires, et même s’ils sont la conséquence d’une intervention à l’étranger

 

…Et préparation

Avant de partir, soyez très vigilant sur les conditions de garantie : que se passe-t-il en cas de complications ? Pouvez-vous ramener votre dossier médical en France ? Pourrez-vous continuer à communiquer avec l’équipe médicale à votre retour ? Renseignez-vous aussi sur la formation des médecins. Il est aussi fortement recommandé de demander l’établissement d’un contrat stipulant les compétences du chirurgien, la nature des actes réalisés, les conditions de suivi postopératoire et de prise en charge d’éventuelles complications.

Enfin, cela semble un détail mais peut vite devenir un problème de taille : ne négligez pas l’obstacle de la langue ! Vérifiez que vous pourrez communiquer facilement avec le personnel soignant. Mieux vaut aussi parler de votre projet avec votre médecin traitant avant de partir, il aura certainement des conseils à vous donner et des mises en garde à vous faire. Dernier point, et non des moindres, si vous voyagez en avion, prévoyez un délai avant votre retour : il est en effet déconseillé de prendre l’avion dans les jours qui suivent une intervention chirurgicale.

 

Une prise en charge variable selon les pays et les situations

  • Au sein de l’Espace Economique Européen et en Suisse
    De manière générale, les soins réalisés dans l’Espace Economique Européen et la Suisse sont pris en charge par l’assurance maladie (voir notre article sur le remboursement de vos soins en vacances), sauf en ce qui concerne les soins programmés qui nécessitent un équipement lourd et/ou des soins hospitaliers : ils doivent faire l’objet d’une demande préalable auprès de votre caisse d’assurance maladie.
  • Hors Espace Economique Européen
    Seuls les soins « inopinés » peuvent être éventuellement pris en charge, à condition toutefois que vous ayez conservé vos factures. C’est en les examinant que l’assurance maladie appréciera le caractère imprévu des soins et décidera d’en prendre en charge – ou non – une partie, sur la base des tarifs français.

 

Pour en savoir plus

  • Pour en savoir plus sur la Carte européenne d’assurance maladie, qui permet de ne pas faire l’avance de frais sur la partie « régime obligatoire » dans les établissements de santé publics de l’Espace Economique Européen (EEE) et de la Suisse.
  • À propos des conditions de prise en charge de soins programmés à l’étranger pour les personnes couvertes par un régime légal de sécurité sociale de l’un des États de l’Espace économique européen (EEE) ou de la Suisse , sur le site de la Commission Européenne.
  • Le site du ministère des Affaires étrangères pour en savoir plus, pays par pays.
  • Émilie Gillet
  • Crédit photo : Ton Koene/Zuma/REA

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Glossaire