Boostez vos connaissances sur les vitamines

Les vitamines, que l'on trouve presque exclusivement dans l'alimentation, sont indispensables à la bonne marche de l'organisme (cellules, muscles, systèmes nerveux et immunitaire…). Comment estimer les besoins propres à chacun et éviter les carences ?

Boostez vos connaissances sur les vitamines

Chacune des 13 vitamines que sont A, B1, B2, B3, B5, B6, B8, B9, B12, C, D, E et K nous sont indispensables. Mais les besoins évoluent avec l’âge, l’état de santé… Ainsi, les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes, et les sportifs de haut niveau ont des besoins décuplés. La quantité de vitamines nécessaires à l’organisme dépend également du mode de vie. Le tabagisme, par exemple, fait grimper les besoins en vitamine C.

Pour donner des repères à chacun, l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) définit, pour chaque vitamine, des « apports nutritionnels conseillés » quotidiennement (ANC). Par exemple, l’ANC en vitamine C pour une femme de 20 à 40 ans est de 110 mg, soit l’équivalent d’une orange ou d’un kiwi frais par jour.

Que se passe-t-il si les besoins ne sont pas couverts ? « Lorsque le taux de vitamines dans le sang est inférieur à la normale, sans qu’il y ait de complication, on parle d’insuffisance, explique Armelle Marcilhacy, médecin nutritionniste. Si l’insuffisance se prolonge, on se dirige vers une carence. » Faute de tous ses carburants, l’organisme ne fonctionne alors plus correctement et les problèmes peuvent être sérieux : grande fatigue, dépression, troubles digestifs, cardiaques ou neurologiques, voire maladies cardiovasculaires et cancers.

Infographie vitamines - crédit Clément Perrotte

 

Les compléments alimentaires pour éviter les carences

Qu’ils prennent la forme de gélules, sachets, ampoules ou flacons, les compléments alimentaires sont des préparations qui renferment une concentration importante de minéraux ou vitamines. Ils visent, comme leur nom l’indique, à compléter un régime alimentaire inadapté. « En prendre peut être recommandé, notamment à certaines périodes pour éviter les carences, » souligne Armelle Marcilhacy. C’est le cas notamment pour les femmes enceintes, les personnes qui ne consomment aucun produit d’origine animale (végétaliens, vegans) et les personnes âgées.

Mais attention à ne pas troquer un fruit contre un comprimé. « L’effet d’une vitamine issue d’une gélule n’est pas le même que dans un aliment, détaille la chercheuse en nutrition et santé publique Philippine Fassier. Une orange, par exemple, apporte de la vitamine C, mais aussi de nombreux autres éléments comme les fibres, qui contribuent à son action. De plus, certains compléments peuvent avoir des interactions néfastes avec des médicaments. »

Attention au surdosage

Prendre un complément alimentaire trop longtemps, ou en trop grande quantité, peut entraîner un surdosage. Surtout pour les vitamines A, D, E et K qui sont liposolubles, et donc peu éliminées. Les conséquences d’un surdosage sont variables : de l’apparition de nausées au développement de maladies, en passant par les troubles du système nerveux… Philippine Fassier donne l’exemple des compléments à base de bêta-carotène (vitamine A). « Lorsque ces compléments sont pris à fortes doses (plus de 20 mg/jour), ils augmentent le risque de cancer du poumon surtout chez les fumeurs, et de cancer de l’estomac. »

Voilà pourquoi un complément doit toujours être pris ponctuellement, par cures et sur conseil d’un médecin, qui pourra prescrire un bilan sanguin et, si nécessaire, orienter vers les bonnes substances, à la bonne dose. « Mais si l’on n’a pas de problème de santé, rappelle le docteur Marcilhacy, une alimentation suffisamment abondante, variée et équilibrée suffit à couvrir tous ses besoins. »

Pour en savoir plus :

La rubrique de l’Agence nationale de sécurité sanitaire, de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) consacrée aux vitamines.

  • Cécile Couturier
  • Crédit photo : Clément Perrotte

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire