Logo Essentiel Santé Magazine

Prendre froid, mythe ou réalité ?

« Couvre toi sinon tu vas prendre froid », « Mets une écharpe », « Ferme ton manteau »... Autant de petites phrases souvent prononcées ! Et pourtant, si le froid est effectivement plus propice à certaines maladies, il n’est pas le seul coupable.

Le froid, même par temps humide, ne peut être à lui seul, responsable d’un rhume. La vérité c’est que les rhinopharyngites, bronchites, angines et autres maladies hivernales, sont des maladies infectieuses, dues le plus souvent à des virus. Les observations épidémiologiques sont formelles : nous tombons plus souvent malades en hiver. C’est à ce moment-là que les épidémies de grippe, de bronchiolites de l’enfant, d’affections respiratoires et de gastroentérites battent leur plein. Tout simplement parce que certains virus, comme les virus grippaux, survivent mieux dans le froid et l’humidité. Oui, mais alors, comment se protéger ?

 

Promiscuité et hygiène

Si les épidémies se développent si bien l’hiver, c’est parce que nous vivons en promiscuité lorsqu’il fait froid et humide : nous utilisons plus volontiers la voiture ou les transports en communs, nous pratiquons nos activités en intérieur, les enfants sortent moins en récréation… Or, pour limiter au maximum les risques de contagion, il suffit de respecter quelques consignes :

  • se laver les mains régulièrement (certains virus responsables d’infections respiratoires ou de gastroentérites peuvent survivre plusieurs heures sur la peau)
  • aérer les espaces fermés, au moins 10 minutes par jour si l’on n’a pas de ventilation mécanique
  • privilégier les activités à l’extérieur lorsque c’est possible

 

Un organisme affaibli

En hiver, notre organisme est plus vulnérable : pour combattre le froid, les vaisseaux sanguins rétrécissent ce qui rend la circulation sanguine moins efficace. De plus, l’air froid et sec irrite les voies respiratoires qui jouent donc moins bien leur rôle de barrière contre les microbes. Enfin, nous avons tendance à consommer moins de fruits et de légumes crus, et manquons parfois, pour certains d’entre nous, plus fragiles, de vitamine C dont on sait qu’elle participe à l’efficacité des défenses immunitaires. Quelques conseils pour y remédier :

  • se protéger les extrémités (mains, pieds, tête) pour favoriser une bonne circulation sanguine
  • utiliser des humidificateurs d’air si le logement ou le bureau est équipé de chauffages électriques qui assèchent l’air
  • consommer régulièrement des fruits et des légumes crus, et des herbes aromatiques fraîches (persil, ciboulette, menthe…)

Attention cependant à ne pas consommer de vitamine C sans consulter votre médecin. En effet, il est prouvé que prendre des compléments alimentaires dont le corps n’a pas besoin, peut créer un déséquilibre et augmenter le risque de cancer. De plus, certains compléments alimentaires peuvent provoquer des interactions indésirables avec d’autres médicaments*.

*Sources : le site Etude NutriNet Santé et Fond Mondial de Recherche contre le Cancer (FMRC).

 

Protéger les autres

Si vous « tombez malade », évitez de transmettre vos microbes à votre entourage :

  • préférez les mouchoirs jetables aux mouchoirs en tissu, qui constituent une « réserve à microbes »
  • placez votre main devant votre bouche lorsque vous toussez ou éternuez
  • lavez-vous les mains au savon régulièrement, surtout après vous être mouché ou avoir toussé
  • évitez d’embrasser les personnes, et surtout celles qui sont les plus fragiles (nourrissons, enfants, personnes âgées)
  • et si votre toux est importante, portez un masque dans les lieux publics

 

À savoir : vous pouvez vous faire vacciner, afin de vous protéger ainsi que votre entourage. La vaccination contre la grippe, la plus courante, essentiellement recommandée aux personnes âgées de plus de 65 ans et aux personnes ayant une affection chronique grave ou un déficit immunitaire, ainsi qu’aux femmes enceintes et aux personnes en surpoids.

 

Pour en savoir plus

  • Émilie Gillet
  • Crédit photo : gpointstudio/Istockphotos

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire