Prendre soin de ses dents

A l’heure où les « bars à sourire » promettent des dents blanches et un sourire radieux, il est important de connaître quelques règles de base pour garder un beau sourire et même la santé en général !

Prendre soin de ses dents

Un brossage des dents, si possible trois fois par jour, un dentifrice fluoré, une alimentation équilibrée et une visite annuelle chez le dentiste… Telle est la recette d’une bonne santé bucco-dentaire. Et cela commence dès le plus jeune âge par un nettoyage des premières dents avec une petite brosse à dents humide. Dès que l’enfant est en mesure de se rincer la bouche, on y ajoute du dentifrice avec une teneur en fluor adaptée à l’âge(1).

 

Une brosse souple

Adulte, quelle brosse à dents choisir ? Souple avec une petite tête. Les poils pénètrent mieux dans les espaces entre les dents et n’agressent pas les gencives. On peut aussi opter pour la brosse à dents électrique qui permet un brossage plus efficace. Mieux vaut cependant privilégier les brosses à dents rechargeables, celles à piles étant moins performantes et d’une durée de vie plus courte. La brosse à dents manuelle se change tous les trois mois, tout comme la tête de la brosse à dents électrique.

Idéalement, il faudrait se brosser les dents après chaque repas. Si ce n’est pas possible, il faut au minimum se brosser les dents matin et soir. Le midi, on peut aussi mâcher un chewing-gum sans sucre : le fait de mastiquer augmente la production de salive qui neutralise les acides qui se forment après manger et favorisent l’apparition de caries. Mais attention, mâcher un chewing-gum sans sucre ne remplace pas le brossage des dents(2).

En complément du brossage, un fil interdentaire peut être utilisé pour nettoyer l’espace entre deux dents. Lorsque cet espace est plus important (problèmes parodontaux), le fil doit être remplacé par la brossette. Chez les personnes âgées, les dents sont souvent plus déchaussées avec un risque de carie de la racine accru. Un suivi régulier est d’autant plus important.

 

Évitez le grignotage

Une bonne hygiène ne suffit pas pour garder de belles dents. Une alimentation variée sans grignotage, sans excès de sucre est tout aussi importante. Un conseil : après avoir mangé des aliments acides et/ou sucrés, rincez-vous la bouche avec de l’eau. « Plus que la quantité, c’est le fait de manger de manière répétée des aliments acides et/ou sucrés qui est nocif pour les dents », rappelle le Dr Christophe Lequart, chirurgien-dentiste. Les personnes soumises à un traitement médical continu par « sirops » ou pulvérisateurs doivent également se rincer la bouche avec de l’eau après la prise du traitement.

La consommation de tabac, d’alcool et de drogue a des conséquences sur l’état de santé de nos dents.« Dans un premier temps, le tabac provoque un dépôt sur les dents qui met en évidence le tartre. Beaucoup de problèmes peuvent suivre comme le déchaussement dentaire par exemple », précise le Dr Rémi Marchand, secrétaire général adjoint de la Cnsd (Confédération nationale des syndicats dentaires). Un site internet a d’ailleurs été créé pour les chirurgiens-dentistes(3). Objectif : les aider à dialoguer avec leurs patients sur les conséquences que peuvent avoir sur les dents et les gencives la consommation de tabac, d’alcool et de drogue.

(1) De 2 à 6 ans, dentifrice fluoré inférieur ou égal à 500 ppm (particule par million). À partir de 6 ans, entre 1 000 et 1 500 ppm de fluor.
(2) Rapport de la Haute Autorité de Santé sur Les stratégies de prévention de la carie dentaire.
(3) infosdentistesaddictions.org/

 

Une visite de contrôle annuelle

Il ne faut surtout pas attendre d’avoir mal pour aller chez le dentiste. Plus on est soigné tôt, moins c’est douloureux. Une visite de contrôle est conseillée au moins une fois par an à partir de l’âge de trois ans. Le dentiste n’est pas là que pour soigner, il fait également des actes de prévention, notamment en pratiquant le scellement des sillons. Une opération qui consiste à recouvrir les sillons (rainures sur la surface de la dent) pour éviter les caries. Le scellement des sillons s’adresse en priorité aux enfants à partir de 6 ans (âge de l’apparition de la première molaire définitive) et aux adolescents à partir de 12 ans (âge de l’apparition des deuxièmes molaires définitives).

La visite de contrôle annuelle est souvent l’occasion d’effectuer un détartrage. Elle est indispensable dans certaines situations. Par exemple, pour les femmes enceintes présentant une parodontite sévère (inflammation des tissus qui soutiennent la dent), qui accentue le risque d’accoucher prématurément d’un enfant de faible poids. Les visites de contrôle se font de préférence entre le 3e et le 8e mois.

En cas d’urgence, des soins peuvent être réalisés tout au long de la grossesse. Les diabétiques ne doivent pas non plus négliger ces rendez-vous chez le dentiste car les maladies parodontales sont courantes chez eux.« Toute infection aggrave le diabète, c’est un cercle vicieux que l’on peut éviter grâce à une bonne hygiène dentaire et des visites de contrôle », explique le Dr Rémi Marchand. Des visites nécessaires également pour les patients qui suivent un traitement par radiothérapie ou chimiothérapie. Ces traitements entraînent souvent une sécheresse de la bouche qui peut être évitée grâce à une prise en charge par un chirurgien-dentiste. Si vous n’avez pas encore fait votre bilan annuel, pensez à prendre rendez-vous chez votre chirurgien-dentiste.

 

« L’apport en fluor jugé « non fondé » avant six mois »

Le point de vue du Docteur Sophie Dartevelle, chirurgien-dentiste présidente de l’Ufsbd (Union française de santé bucco-dentaire)

Les recommandations sur l’utilisation du fluor dans la prévention de la carie dentaire ont changé en 2008*. L’apport complémentaire en fluor par gouttes ou comprimés a été jugé « non fondé » avant l’âge de six mois. Après, il se fait au cas par cas, selon le risque de carie évalué par le chirurgien-dentiste : anatomie de la dent, qualité de l’émail, habitudes alimentaires et hygiène bucco-dentaire de l’enfant, de ses parents et des frères et sœurs…

* Afssaps, Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé, devenue Ansm.

 

Quelques chiffres

  • 1,23 : c’est le nombre moyen de dents cariées à l’âge de 12 ans en 2006 contre 4,20 en 1987 et 1,94 en 1998.
    Source : Stratégies de la prévention de la carie dentaire – mars 2010-HAS basées sur les enquêtes épidémiologiques réalisées par l’Ufsbd.
  • 7 500 nouveaux cas de cancers de la cavité buccale en 2005. Or, une détection précoce grâce à un simple examen visuel par un chirurgien-dentiste pourrait sauver beaucoup de vies.

Source : données InVS-HCL-Francim-INCa, février 2008

 

Le saviez-vous ?

En goûtant le biberon de son bébé, en suçant sa tétine ou en partageant sa cuillère, on peut lui transmettre les bactéries responsables de la carie.

En cas de choc, il est important de récupérer le morceau de la dent fracturée, ne pas le nettoyer, le mettre dans du lait ou dans la salive du blessé, et consulter un chirurgien-dentiste en urgence.

Les enfants et adolescents de 6, 9, 12, 15 et 18 ans bénéficient de visites de contrôle sans avance de frais chez un chirurgien-dentiste (« M’T dents » mis en place par l’assurance maladie et les chirurgiens-dentistes).

 

Le blanchiment des dents : pour qui ? comment ?

Le blanchiment des dents n’est pas un acte anodin. Et il n’est pas forcément utile. En fait, souvent les colorations des dents sont superficielles et liées au tabac, à une hygiène insuffisante, ou à la consommation fréquente de certains aliments (thé, café…). Dans ces cas-là, un détartrage, suivi d’un polissage, réalisé par un chirurgien-dentiste suffisent à éclaircir les dents. Il faut savoir que le blanchiment comporte des risques et qu’il est absolument contre-indiqué en présence de caries ou de problèmes gingivaux.

Avant de prendre une décision, mieux vaut donc demander conseil à son chirurgien-dentiste qui peut réaliser à son cabinet un blanchiment en une ou plusieurs séances. De nombreux « instituts » et salons d’esthétique (« bars à sourire ») proposent également des séances de blanchiment dentaire, sans contrôle médical, et les produits ne sont pas suffisamment réglementés aujourd’hui, ils le seront à partir de novembre.*

* Directive européenne 2011/84/UE du 20 septembre 2011.

 

Les mutuelles se mobilisent

Dans le cadre du programme « La santé de votre enfant », Prévadiès a mis en place pour ses adhérents le dispositif « Objectif zéro carie ». Trois examens de prévention sont proposés. La première consultation s’adresse au père ou à la mère d’un enfant de 6 mois. Après un examen clinique de la bouche du parent, le dentiste s’entretient avec lui sur ses comportements et mode de vie en matière d’hygiène buccodentaire et d’alimentation.

« Il faut agir dès le plus jeune âge afin de tout mettre en œuvre pour écarter le risque de carie », explique Robert Jaray, chef du projet. À 2 et 3 ans, les enfants sont examinés par le chirurgien-dentiste qui donne des conseils sur le brossage des dents et l’alimentation. 19 départements* sont concernés cette année.

Les invitations sont envoyées aux parents et les trois examens sont entièrement pris en charge par la mutuelle.

* Ardennes, Aube, Calvados, Côte-d’Or, Côtes-d’Armor, Eure, Finistère, Haute-Marne, Ille-et-Vilaine, Marne, Mayenne, Meurthe-et-
Moselle, Meuse, Morbihan, Moselle, Sarthe, Seine-Maritime, Vosges et Yonne.

 

Un bilan à 40 ans

Harmonie Mutualité propose un bilan de santé bucco-dentaire pour ses adhérents de 40 ans habitant en Loire-Atlantique*.« Pourquoi 40 ans ? Parce que c’est symbolique, on passe un cap. Et surtout, c’est un âge où l’on peut détecter les prémices de problèmes sérieux », précise José Quentel, responsable du projet. L’examen, pris en charge par la mutuelle sans avance de frais pour l’adhérent, dure entre 30 et 45 minutes. Les adhérents concernés ont reçu un courrier les invitant à contacter leur chirurgien-dentiste.

* Adhérents titulaires d’un contrat individuel géré par Harmonie Atlantique.

 

Pour en savoir plus

  • L’Ufsbd mène des actions de prévention et son site internet permet d’en savoir un peu plus sur les dents, les gencives ou le brossage. Les parents peuvent aussi télécharger des jeux pour les 5-12 ans et ainsi les familiariser à l’hygiène bucco-dentaire.
  • Je vais chez le dentiste… Pourquoi ? : ce livret, édité par l’association Sparadrap, dédramatise la consultation chez le dentiste.
  • Cécile Fratellini

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.