Faire le choix d’une maison de retraite

Il existe de nombreuses solutions d’accueil pour les personnes âgées, dépendantes ou non. Pour soi-même ou pour un proche, le choix d’une maison de retraite n’est pas facile. Il doit être fait selon des critères que vous aurez définis à l’avance et, en prenant votre temps.

Maison de retraite

Aujourd’hui, une place dans une maison de retraite médicalisée, publique ou associative, coûte en moyenne 2 416 € par mois, soit 79,20 € par jour*. S’il vaut mieux ne pas choisir un établissement dans la précipitation, il convient aussi de définir au préalable vos critères de choix, ou ceux de la personne que vous accompagnez, s’il s’agit d’aider un proche dans cette démarche.

*Source : KPMG Observatoire 2012 des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).

 

Les questions préalables

Pour choisir un établissement, plusieurs points doivent être pris en compte :

  • le degré d’autonomie et l’état de santé de la personne : les établissements d’hébergement pour personnes âgées (EHPA) accueillent des personnes valides et autonomes. Ils se distinguent des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), ou des maisons de retraite médicalisées, qui accueillent les personnes en perte d’autonomie. Sachez qu’il existe des EHPAD spécialisés, par exemple, dans l’accueil des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
  • les ressources financières disponibles pour payer cet hébergement, et les aides possibles : l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), les aides sociales financées par les départements, la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) et la Sécurité Sociale, le crédit d’impôt.
  • l’accessibilité géographique de l’établissement : il est important que les proches puissent venir régulièrement voir la personne hébergée. L’implantation en centre-ville peut aussi être un critère de choix pour les personnes souhaitant bénéficier d’un peu d’animation, par exemple.
  • le délai d’entrée et la durée de séjour envisagés : s’agit-il d’une situation d’urgence ou non ? Est-ce pour une durée limitée ou une solution définitive ?
  • l’hébergement doit-il être prévu pour une personne seule ou un couple ? Dépendant(e)s ou non ?

Il n’existe pas de solution parfaite. Mieux vaut donc faire preuve de pragmatisme pour répondre aux besoins de la personne qui va être prise en charge.

 

Préparer sa visite

Après avoir sélectionné des établissements qui correspondent à vos critères de choix, prévoyez une visite. Un rendez-vous sur place est incontournable, avec le directeur de l’établissement, et le médecin coordonnateur, s’il s’agit d’un EHPAD.

Demandez à visiter l’ensemble des parties communes, et, si possible, à voir une chambre (s’agit-il de chambres individuelles ou non ? Quelle est la surface moyenne ? Est-il possible d’apporter du mobilier pour personnaliser son environnement ?).

Renseignez-vous sur le nombre de résidents, leur âge moyen, le taux d’encadrement (à titre indicatif, un ratio de 0,6 soignant, ou plus, par résident est considéré comme un encadrement de qualité par la Fédération Hospitalière de France) et la diversité des intervenants (kinésithérapeutes, infirmières, personnel médical de nuit…). Demandez aussi quelles sont les activités proposées, le type de restauration (possibilité de menus particuliers pour les personnes qui suivent un régime ?), si la famille et les amis peuvent venir partager un repas, si la personne hébergée a la possibilité de sortir librement dans la journée, pour une demi-journée voire un week-end afin de rejoindre ses proches…

Il est aussi très important d’envisager la possibilité ou non de rester en cas d’aggravation de l’état de dépendance et/ou de santé. Une question très importante dans le cas d’un couple. Enfin, d’un point de vue pratique, renseignez-vous sur les services proposés (traitement du linge, coiffeur, lieu de culte…).

Sachez enfin que de nombreux annuaires de maisons de retraites, publiques ou privées, sont consultables sur internet par exemple, auprès de l’Assurance Maladie ou des Centres locaux d’informations et de coordination (CLIC). Par contre, il n’existe pas aujourd’hui de critères officiels attestant de la qualité d’une maison de retraite et qui permettraient d’établir un classement national.

 

Pour en savoir plus

  • Émilie Gillet

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.