Pas de diplôme : une deuxième chance (E2C)

En France, l’école est obligatoire jusqu’à 16 ans. Et, pour ceux qui quittent le système scolaire sans aucune qualification, des solutions existent pour reprendre une formation et tenter de décrocher un diplôme.

Chaque année, environ 136 000 jeunes quittent l’école sans aucun diplôme*. Pour eux, l’accès au monde professionnel est extrêmement compliqué, voire impossible. Mais, depuis une vingtaine d’années, des initiatives se développent, leur offrant la possibilité de reprendre une formation, pour trouver plus facilement un emploi.

* Repères et références statistiques sur les enseignements, la formation et la recherche, ministère de l’Éducation nationale, 2010.

 

Les écoles de la deuxième chance

« Je conseille vraiment aux jeunes qui ont arrêté l’école assez tôt, ou qui n’ont jamais aimé ça, d‘intégrer une école de la deuxième chance. C’est totalement différent, ici ils sont considérés comme des adultes et le suivi est personnalisé. Moi, ça m’a permis de me remettre à niveau, en maths et en français, et de faire des stages. J’ai du temps et on m’accompagne pour bien définir mon projet professionnel », s’enthousiasme Julie, 23 ans, après 6 mois dans une école de la deuxième chance.

Ces écoles accueillent des jeunes de 18 à 25 ans qui ont connu une scolarité difficile. Elles les aident à se remettre à niveau (lire, écrire, compter, utiliser un ordinateur…). Il en existe une centaine en France. En 2012, elles ont accueilli près de 13 500 personnes, âgées de 20 ans en moyenne (certaines acceptent les moins de 18 ans et/ou les plus de 25 ans).

Chacun bénéficie d’un parcours personnalisé pour l’accompagner jusqu’à son entrée dans la vie professionnelle ou dans une formation adaptée au métier choisi. Avec, à la clef, un certificat attestant du niveau de compétences atteint. Le parcours dure en moyenne 6 à 7 mois, parfois plus, et repose essentiellement sur l’alternance.

 

Un service en ligne de l’Onisep

L’Onisep est un organisme public qui dépend du ministère de l’Education nationale et du ministère de l’Enseignement supérieur. Son l’objectif est d’informer sur les métiers et les formations. Cette année, l’Onisep a lancé un site web « mascondechance.fr » et une appli mobile « mon orientation en ligne », ainsi qu’une page Facebook.

Ce dispositif apporte un soutien aux jeunes de plus de 16 ans, sortis de l’école sans diplôme, mais aussi aux élèves en décrochage scolaire et à leurs parents. Il fonctionne en communauté et propose un service de proximité. Dans la rubrique « Qui peut m’aider près de chez moi ? », les jeunes ou leurs parents peuvent visualiser les lieux d’accueil et d’information qui peuvent les aider à reprendre une formation (missions locales, centres d’information et d’orientation, missions de lutte contre le décrochage scolaire, associations…) avec un accompagnement personnalisé.

Ils peuvent aussi y rechercher des informations et des solutions en fonction de leurs besoins et de leur lieu d’habitation (écoles de la 2e chance, établissements scolaires innovants, établissements publics d’insertion de la Défense, centres de formation d’apprentis… mais aussi service civique).

Enfin, un forum leur permet de discuter en direct, et de façon anonyme, avec des conseillers qui les aident dans leurs recherches et qui peuvent les mettre en relation avec des structures proches de leur domicile. Le plus : les nombreux témoignages de jeunes, en ligne sur le site.

 

Pour en savoir plus

  • Emilie Gillet

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Glossaire