Logo Essentiel Santé Magazine
Ils veulent éradiquer le chômage de longue durée

Ils veulent éradiquer le chômage de longue durée

Les territoires « zéro chômeur de longue durée » expérimentent une solution inédite : salarier des demandeurs d’emploi en CDI, tout en développant des activités utiles à la population locale.

Et si on utilisait le coût du chômage pour financer des emplois à la place ? Une idée un peu folle de prime abord, voire un peu simpliste. Et pourtant. Elle est aujourd’hui expérimentée en France, dans dix territoires « zéro chômeur de longue durée ». Ruraux ou urbains, ils comptent entre 5 000 et 10 000 habitants. Et ils n’ont que quelques années pour démontrer que ce n’est pas qu’une utopie.

 

Des emplois en CDI, rémunérés au SMIC

Depuis début 2017, dix entreprises à but d’emploi (EBE) ont été créées. Elles embauchent en CDI et à temps choisi des personnes au chômage depuis plus d’un an, payées au SMIC. À condition qu’elles résident sur le territoire depuis au moins six mois et qu’elles participent au lancement d’une activité, nouvelle et utile pour le territoire. Sans pour autant concurrencer les entreprises existantes. « Car il ne faut évidemment pas créer de l’emploi d’un côté et en détruire de l’autre », insiste Patrick Valentin, à l’origine de l’idée avec ATD Quart-Monde et actuel directeur du Fonds d’expérimentation.

 

Les dix territoires « zéro chômeur de longue durée »

Actuellement, il existe 10 territoires « zéro chômeur de longue durée » en France. Ils sont situés à Jouques (Bouches-du-Rhône), à Colombelles (Calvados), à Pipriac et Saint-Ganton (Ille-et-Vilaine), dans la communauté de communes Pays de Colombey et du Sud Toulois (Meurthe-et-Moselle), dans la communauté de communes Loire, Nièvre et Bertranges (Nièvre), dans la métropole européenne de Lille (Nord), à Thiers (Puy-de-Dôme), à Villeurbanne (Rhône), à Paris 13e et à Mauléon (Deux-Sèvres).

 

VIDÉO : À Colombelles, ATIPIC emploie les chômeurs de longue durée

Découvrez notre reportage, près de Caen, au sein de l’entreprise ATIPIC.

 

2 000 chômeurs de moins en 2020

C’est d’ailleurs grâce aux revenus de ces activités que les EBE financent en partie les salaires. L’autre partie (la plus importante) est versée par l’État. « On veut montrer qu’il est possible, sans surcoût pour la collectivité, de proposer à tous les demandeurs d’emploi de longue durée un emploi à durée indéterminée. En moyenne, une personne au chômage revient à 18 000 euros par an à l’État (en tenant compte des dépenses directes et indirectes et des coûts induits par la privation d’emploi). Soit presque le montant d’un SMIC », explique Laurent Grandguillaume. Le président de l’association Territoires zéro chômeur de longue durée est aussi ancien député et à l’origine de la loi qui a rendu cette expérimentation possible.

Pour être à l’équilibre, chaque entreprise à but d’emploi doit générer autour de 4 000 euros par an pour chacun de ses salariés. Ce qui n’est encore que rarement le cas aujourd’hui. « Il faut du temps pour que les services proposés se fassent connaître sur leur territoire et que les habitants s’en emparent », constate Laurent Grandguillaume.

 

Bientôt de nouveaux territoires ?

En tout cas, en un peu plus d’un an, les dix EBE ont déjà embauché plus de 500 ex-demandeurs d’emploi. L’objectif ? Salarier tous les chômeurs de longue durée de ces dix territoires d’ici à 2020, soit 2 000 personnes au total. Et environ 50 nouveaux territoires se disent intéressés pour tenter l’aventure, dès 2019. Eux aussi espèrent bien prouver que venir à bout du chômage de longue durée est certes une utopie, mais une « utopie réaliste ».

 

Des entreprises sociales et solidaires

Les entreprises à but d’emploi (EBE), créées au sein des dix territoires zéro chômeur de longue durée, sont des associations pour la plupart. Et quelques-unes sont des sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC). Elles font donc toutes parties de l’économie sociale et solidaire (ESS).

  • Angélique Pineau
  • Crédit photo : Angélique Pineau

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.

Glossaire