Diversité en entreprise : comment la promouvoir ?

mis en ligne le :

1 personne sur 4 affirme avoir été victime de propos homophobes, sexistes, racistes ou handiphobes au travail au cours des cinq dernières années. Un chiffre qui prouve qu’il y a encore beaucoup d’efforts à faire. C’est dans ce but qu’a été lancée à l’occasion des universités d’été de l’économie de demain, le 26 août dernier à Paris, une masterclass sur le thème de la diversité en entreprise. L’occasion pour les acteurs de l’entreprenariat d’échanger sur leurs expériences respectives.

Depuis 3 ans maintenant, les universités d’été de l’économie de demain (UEED) sont devenues le rendez-vous de nombreux dirigeants et décideurs économiques et politiques désireux de se tourner davantage vers l’écologie et l’humain. C’est pourquoi elles abordent notamment la thématique de la diversité, définie par la Charte de la diversité* comme étant « la variété de profils humains » évoluant au sein d’une même entreprise. La notion renvoie donc au sexe, à l’âge, aux croyances, à l’orientation sexuelle, au handicap, à l’appartenance ethnique, etc. 

L’enjeu pour les entreprises est d’assurer l’égalité sur le lieu de travail, la possibilité à tous d’accéder à l’emploi, d’agir avec bienveillance et rigueur  pour éviter toutes les situations de discrimination. Car, bien qu’elle soit interdite : 91 % des responsables des ressources humaines français affirment observer des discriminations (principalement en rapport avec l’âge) dans leur entreprise selon un sondage APEC publié en décembre 2015.

Et si une prise de conscience s’opère peu à peu autour de cette question éthique, il reste encore des politiques concrètes à mener pour passer de la théorie à la pratique.

La diversité : un travail collectif 

Selon ce même sondage, la lutte contre les discriminations à l’embauche préoccuperait assez peu les PME. Près de 90 % des responsables RH ne perçoivent pas la prévention des discriminations comme une priorité et seul 11 % d’entre eux ont clairement défini et mis en œuvre une politique en faveur de la diversité dans les recrutements.

Un enjeu pourtant essentiel, véritable levier de performance actionné par Harmonie Mutuelle. L’entreprise mutualiste, portée par des valeurs humanistes et solidaires, mène depuis plusieurs années une véritable politique d’inclusion et d’égalité professionnelle.

« Un travail collectif », assure Caroline Lebrun, directrice engagement et coopérations d’Harmonie Mutuelle (Groupe VYV) qui emploie près de 5000 collaborateurs et protège 5 millions de personnes. Un engagement évident pour elle : « On protège et accompagne plusieurs millions de gens qui tous sont très différents (des personnes en situation de grande précarité, en situation de handicap, des parents seuls…). On ne peut pas avoir une attention particulière pour chacun d’entre eux sans être nous-même un collectif divers. »

D’autant « qu’en tant qu’acteur de la santé, Harmonie Mutuelle est bien placée pour savoir qu’une société en paix, c’est avant tout une société qui aborde les sujets d’égalité des chances », ajoute-t-elle. 

« Pas de recette miracle »

Alors, comment faire pour valoriser toujours plus cette valeur ? « Pas de recette miracle », selon elle. Il faut avant tout « l’attention permanente aux faiseurs, ceux grâce auxquels on passe de l’intention à la réalité d’actions ». En somme, que les dirigeants s’emparent de ce sujet pour le mener à bien. « L’incarnation de la diversité au plus haut niveau, c’est quelque chose de fondamental », assure Caroline Lebrun.

Il est aussi essentiel, selon elle, de respecter à la lettre le code de conduite choisi par l’entreprise : « Il ne faut jamais faire de concessions, négocier ou faire d’exceptions aux grands engagements qui sont les vôtres. Un propos sexiste, un harcèlement doit systématiquement être sanctionné et ce, quel que soit le collaborateur. »

Pour cela, de nombreux outils peuvent être mis en place : campagnes de sensibilisation, codes de conduite, comité d’éthique, une charte de médiation, de prévention, etc. D’ailleurs, chez Harmonie Mutuelle, « le comité d’éthique a été saisi plusieurs fois sur des situations de discrimination, de propos sexistes, racistes. Il faut être conscient que l’on peut perdre son travail si on ne respecte pas les règles  Enfin, « il faut avoir le courage du débat interne à tous les niveaux de l’organisation, écouter sans à priori, ne jamais être dans l’incantation, écouter les signaux faibles, mesurer le niveau de perception et d’appropriation », rappelle-t-elle.

La diversité au cœur d’une entreprise d’insertion 

L’exemple de Digitanie peut être parlant pour illustrer la notion de diversité en entreprise. Née il y a 4 ans, Digitanie est une entreprise d’insertion dans le domaine des services numériques. Basée en Ariège, elle fait de la création de sites web, du e-commerce, du traitement de données… Un travail précis et minutieux réalisé par toute une équipe de salariés en insertion et leurs accompagnateurs.

« C’est une entreprise qui accompagne des personnes en difficulté en leur proposant un travail et un accompagnement socio-professionnel pour les guider vers un emploi plus durable », explique Jehanne Portefaix, sa gérante.

Progressivement, Digitanie a évolué vers un modèle plus stable, un projet avec un véritable impact. « En 3 ans, on a accueilli 17 personnes ». Des salariés au profil tous différents et souvent qualifiés mais ne parlant pas français ou étant dans une situation financière précaire.

Cette société coopérative, conventionnée depuis juillet 2018, s’applique ainsi à faire de l’insertion sa raison d’être, donnant un sens à la notion de diversité en entreprise.

Evaluez votre entreprise grâce à l’impact score

Face à l’urgence climatique et sociale, de plus en plus d’entrepreneurs souhaitent changer de modèle économique. Mais comment faire ? Plusieurs entreprises pionnières se sont retrouvées dans le collectif « Nous sommes demain » afin de définir des critères responsables et concrets et ainsi aider celles qui souhaitent avancer différemment.

Pour connaitre et comprendre l’impact social et environnemental de votre entreprise : http://impactscore.impactfrance.eco

* texte dengagement créé en 2004 par deux hommes daffaires, Claude Bébéar et Yazid Sabeg incitant les entreprises à garantir le respect de la diversité parmi ses employés

  • Estelle Hersaint
  • Crédit photo : Unsplash

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.