Santé : quels changements en 2021 ?

Cette nouvelle année est notamment la dernière étape de la montée en charge du 100% Santé, qui concerne les soins dentaires et l’audiologie. D’autres domaines connaissent des changements…

changement santé 2021

Soins dentaires

Dans le cadre du 100 % Santé, les prothèses amovibles (dentiers) entrent dans le panier de soins et seront donc intégralement prises en charge par l’Assurance maladie et les contrats responsables.

Prothèses auditives

Pour les aides auditives du panier 100 % Santé, le prix est fixé à 950 euros par appareil pour les adultes de plus de 20 ans. Elles sont prises en charge par l’Assurance maladie (400 €) et par votre mutuelle (550 €).

Pour les appareils à prix libres, le plafond de remboursement total (assurance maladie et mutuelle) est fixé à 1 700 € pour les contrats responsables (bénéficiant d’avantages sociaux et fiscaux).

Homéopathie

Les préparations homéopathiques ne seront plus prises en charge par l’Assurance maladie. Leur taux de remboursement avait déjà baissé de 30 % à 15 % début 2020.

Les téléconsultations prises en charge par l’Assurance maladie

Une des réponses d’urgence à la crise sanitaire a été la prise en charge intégrale des téléconsultations (hors dépassement d’honoraires), à titre provisoire. La loi de financement de la Sécurité sociale prolonge cette mesure dérogatoire jusqu’au 31 décembre 2021.

Tiers payant pour les IVG

Les personnes recourant à une interruption volontaire de grossesse bénéficient du tiers-payant réalisé par l’Assurance maladie (qui prend en charge à 100 % les forfaits IVG).

À l’hôpital : le forfait patient urgence remplace le ticket modérateur

Pour éviter que des consultations non indispensables viennent engorger les services d’urgence, les pouvoirs publics mettent en place un « forfait patient urgence », remplaçant le ticket modérateur hospitalier.

À partir du 1er septembre 2021, le forfait sera dû par tout patient consultant dans le service des urgences d’un établissement de santé et dont l’état de santé ne nécessite pas d’hospitalisation. Son montant devrait être de 18 € (un arrêté à venir devrait le confirmer).

Un forfait minoré (un arrêté devrait fixer ce montant à 8 €) est prévu pour :

  • les personnes en ALD
  • les personnes titulaires d’une pension d’invalidité
  • les personnes titulaires d’une rente ou d’une allocation versée au titre d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle
  • les femmes enceintes, 4 mois avant la date présumée de l’accouchement et douze jours après

Une exonération est prévue pour :

  • les mineurs victimes de certaines infractions
  • les personnes victimes d’un acte de terrorisme
  • en cas de risque sanitaire grave et exceptionnel
  • Jacques Linard
  • Crédit photo : Getty Images

Aucun commentaire pour cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.