Vite ma dose !, Covidliste : ces sites qui pistent les créneaux et les doses non utilisées pour se faire vacciner

mis en ligne le : 14/04/2021 - mis à jour le :

Deux plateformes non officielles ont été élaborées pour faciliter l’accès à la vaccination des Français et pour qu’aucune dose ne se perde. Leurs créateurs entendent ainsi accompagner et accélérer la campagne vaccinale lancée par l’Etat pour lutter contre le coronavirus.

rendez-vous vaccins covid-19

Guillaume Rozier a dû s’armer de patience lorsqu’il a entrepris de dégotter un rendez-vous dans un centre de vaccination contre le Covid-19 pour un de ses proches. Après plusieurs tentatives infructueuses, l’ingénieur en informatique s’est penché de plus près sur le système de réservation et de gestion vaccinale existant.

« En analysant les données des plateformes officielles de prises de rendez-vous et celles des lieux de vaccination, je me suis rendu compte que c’était complexe. Certains centres n’apparaissaient pas ou avaient des disponibilités à court terme qui ne s’affichaient pas », raconte le Savoyard de 24 ans.

Il va alors lancer Vite ma dose !, moteur de recherche gratuit et facile d’accès. Cet outil numérique centralise les rendez-vous disponibles dans les centres de vaccination à l’échelle d’un département. Et en un seul clic, il redirige l’utilisateur vers la plateforme officielle identifiée qui gère la prise de rendez-vous.

Trouver plus rapidement un créneau pour être vacciné

Vite ma dose ! est ouvert aux personnes éligibles à la vaccination et fonctionne grâce à des algorithmes qui scrutent tous les centres, répertoriant les dates et heures libres à la réservation. Il permet de trouver plus vite un créneau et évite de gâcher des doses non utilisées. « Un patient peut annuler son rendez-vous. La dose de Pfizer décongelée ne sera pas perdue pour autant », souligne Guillaume Rozier. En se connectant à Vite ma dose !, une autre personne aura connaissance de cette possibilité de dernier moment et pourra en bénéficier.

Et depuis le mardi 11 mai, une nouvelle fonctionnalité a été ajoutée sur cette plateforme : Chronodose. Cela permet aux personnes de plus de 18 ans, non éligibles pour l’instant à la vaccination, de voir si un créneau est disponible dans les 24 heures. Tout ceci afin de ne pas perdre de doses.

Capture vite ma dose
Capture d’écran de l’outil Vite ma dose © CovidTracker

Guillaume Rozier refuse de s’inscrire dans la critique des choix de vaccination du gouvernement et de juger la lenteur de la campagne. « Il faut se serrer les coudes. Ma philosophie est d’épauler l’Etat dans sa lutte contre le coronavirus », insiste celui qui est déjà à l’origine de CovidTracker, site d’information sur l’évolution de l’épidémie en France et dans le monde qui recoupe, entre autres, les données de l’Insee et de Santé publique France.

L’ingénieur est aussi le créateur de Vaccin Planner, moteur qui estime, à l’instant précis de la consultation, à quelle date son utilisateur sera vacciné et combien de personnes le seront avant lui. « Toutes ces démarches sont bénévoles. Elles répondent à la volonté de se rendre utile et de mettre toutes les compétences au service du combat contre le Covid-19. »

Covidliste ouvert aussi aux personnes non éligibles à la vaccination

L’anonymat de l’utilisateur de Vite ma dose ! est préservé. « Aucune donnée personnelle n’est demandée », explique Guillaume Rozier. « L’inscription reste du domaine des plateformes officielles. On ne fait que pointer les possibilités de vaccination en cours. » Seul le trafic généré par le site est enregistré.

Elaborée dans le même but que Vite ma dose !, celui d’accompagner et accélérer la campagne vaccinale, Covidliste est une application conçue par Martin Daniel et Mathieu Ripert, deux spécialistes de la science des données informatiques. Le duo d’analystes a été aidé par Antoine Roux, médecin au service pneumologie de l’hôpital Foch à Suresnes. Plateforme gratuite, Covidliste alerte son utilisateur lorsqu’une dose de vaccin est disponible près de chez lui.

Covidliste ne s’adresse pas qu’aux seules personnes éligibles à la vaccination. Toute personne âgée de 18 ans et plus peut rentrer ses coordonnées sur le site et être informée des doses disponibles à proximité de son domicile. L’usager reçoit alors un lien qui, une fois activé, vaut accord et le met en contact avec le lieu de vaccination concerné.

L’accord nécessaire des professionnels de santé qui vaccinent

La mise en relation n’est toutefois possible qu’avec l’aval des professionnels de santé des centres de vaccination, des hôpitaux, des cabinets de médecine et d’infirmiers libéraux et des pharmacies où les personnels sont formés pour vacciner. En effet, ces derniers doivent s’inscrire au préalable dans la section Espace partenaire du site Covidliste pour pouvoir proposer les doses en surnombre non utilisées.

Le 7 avril 2021, lors d’une campagne de communication lancée par Covidliste en partenariat avec le vaccinodrome du Stade de France à Saint-Denis, trente personnes ont pu être vaccinées avec des doses surnuméraires. Deux jours après, l’un des fondateurs de l’application indiquait sur son compte Twitter que 36 centres de vaccination étaient associés au projet et 500 000 personnes inscrites sur le site. Plus de 500 doses avaient alors été administrées.

  • Crédit photo : Getty Images
Auteur article
Patricia Guipponi

journaliste généraliste spécialisée notamment en social et santé.

4 commentaires pour cet article

  1. Veronike

    Excellent système ! Ma soeur s’est inscrite et a été appelée sous 3 jours sur son téléphone portable via un sms, il fallait qu’elle se présente en 15 minutes. Franchement, ça vallait la peine.
    Bonne initiative cette plateforme !

  2. Francoise

    de temps en temps il y a bien des creneaux mais dés que cela est hors département ou vous habitez seules les personnes du département peuvent l etre ainsi que les personnes qui ont une résidence secondaire laissons la priorité aux personnes du ou des départements voisins les personnes en résidence secondaire doivent se faire vacciner au lieu de leur résidence

  3. Penelope

    Bonjour nous avons 52 et 53 ans nous préparons un voyage en bateaux depuis 8ans nous vivons à bord et devions partir le 10avril i.. Malheureusement les lois sont les même sur terre et en mer. Alors on c’est dit autant en profiter pour nous faire vacciner et la c’est un rejet de partout…. On sait plus, quoi faire… Et pourtant nous nous, apprêtons à faire un tour du monde à la voile…. On as tout quitté et aujourd’hui on est perdu par cette loi qui nous dit que nous, sommes pas prioritaire le vaccin..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.